Vous êtes quelqu’un de technique, vous avez le sens de l’exigence et passionné par la viticulture ? Ces différentes qualités vous permettront d’exercer le métier d’œnologue en toute facilité. Il faut quand même vous attendre d’un parcours assez long pour être reconnu dans le secteur. Si vous souhaitez approfondir davantage sur comment devenir œnologue, alors suivez ce guide.

La mission d’un œnologue

Etymologiquement, le mot œnologue veut dire « celui qui possède la science du vin ». Rien que par cette signification, l’activité principale d’un œnologue est autour de la vinification. Le cœur de sa mission consiste à l’amélioration de la qualité des vins. Il est qualifié étant un expert et un vrai connaisseur de vin. Par conséquent, l’œnologue détient plusieurs casquettes pour préserver la réputation d’excellence des vins. En général, dans sa fonction :

  • Il accompagne et conseille les viticulteurs concernant la plantation des vignes et le choix de cépages
  • Il intervient dans l’élaboration des vins : donner son avis, contrôler la maturité du raisin et son goût, recommander la période des vendages
  • Il encadre la fermentation en cave, la vinification et la mise en bouteille
  • Il effectue le contrôle en permanence de la qualité du vin
  • Il peut se charger également de l’accueil des consommateurs sur place ainsi que de la commercialisation des vins.

A l’aide de ses connaissances scientifiques, juridiques et techniques, l’œnologue a un large choix de lieu d’exercice, à savoir dans une cave coopérative, laboratoires œnologiques, chambre d’agriculture, exploitations viticoles et société de négoce.

Les avantages

  • Un travail passionnant au cœur de la gastronomie française
  • Un parcours présentant une belle perspective
  • Un salaire attractif
  • Partage de savoir-faire et connaissance de génération en génération

Les inconvénients

  •  Poste rare
  •  Demande plusieurs années d’expérience
  •  Insertion professionnelle difficile pour les débutants
  •  Pression au niveau du résultat attendu qui doit être à la hauteur de l’image de marque française

Quelles études permettent de devenir œnologue?

Pour être qualifié expert en vin dans le domaine de l’œnologie, le diplôme national d’œnologue (DNO) est obligatoire. En revanche, si votre objectif professionnel est de travailler dans l’œnologie tout simplement, vous pourrez vous familiariser à travers les multiples formations existantes.

Formation diplômante

La formation en œnologie varie selon les niveaux. Il est possible de commencer une formation en œnologie à la fin de la troisième pour obtenir un Bac pro ou un BP Agricole Travaux de la Vigne.

Vous pouvez ensuite vous former à un bac+2 en œnologie pour vous spécialiser dans le domaine. D’autre part, vous pouvez également obtenir une licence en biologie, une mention en sciences de la vigne et une licence professionnelle en vigne et vin.

Enfin, vous pouvez aussi vous former jusqu’à bac+5 pour avoir un diplôme de niveau master. Vous pouvez le préparer après avoir obtenu une licence, de préférence dans les domaines des sciences agronomiques biologiques, chimiques et biochimiques.

Formation courte pour tous

Dans le but de pouvoir se professionnaliser, d’autres formations proposent l’acquisition des compétences moins pointues mais suffisamment efficaces pour ce métier. Ces formations se déroulent en quelques jours seulement. En d’autres termes, elles sont appelées comme des formations intensives diplômantes, telles sont les cas de :

  • L’école du Vin (formation de 1,3 ou 5 jours)
  • L’IPC Vins et spiritueux de Bordeaux proposant des formations sur la législation, le web-marketing et la dégustation du vin (9 cycles environ)
  • L’Université du vin de Suze-la-Rousse. Elle organise des stages de 1 à 4 jours, des week-ends d’initiation ou de perfectionnement à la dégustation du vin.

Les études

Les études relatives à ce métier sont composées :

  • D’une part théorique,
  • Et de stage, qui sont obligatoire pour découvrir la filière durant la première année d’études durant au moins 3 semaines.
  • En suite d’un autre stage réalisé pendant la deuxième année pour pratiquer la viticulture et la vinification dans des entreprises concernées.

Toutes personnes souhaitant exercer le métier d’œnologue sont les bienvenues à condition qu’elles soient intéressées par le domaine.

Les stages effectués au cours de cette formation sont très importants pour acquérir toutes les compétences nécessaires afin de devenir un bon œnologue.

Le salaire d’un œnologue

Evidemment, le salaire varie selon la capacité et l‘ expérience de l’œnologue en question. Ce sera environ 2000 € brut par mois et variant selon l’expérience.

Bien savoir que les salaires varient d’une région de production à une autre et aussi en fonction de l ‘expérience.

Le salaire de l’œnologue repose essentiellement sur son expertise et sa réputation. De là, une augmentation sensible avec les années d’expérience.
Ainsi, sa rémunération oscille entre 2000€ pour un jeune professionnel et 5000€ mensuels pour les experts les plus renommés.

Carrière et possibilité d’évolution du œnologue

A l’issue des différentes formations exigées pour devenir œnologue, l’intéressée se met dans un parcours atypique certes, mais très convoité à l’échelle nationale qu’internationale. Tout au long de ses années de travail, il peut exploiter pratiquement tous les services relatifs à ce secteur. En ajoutant ses connaissances de base en viticulture à des formations agronomique, économique et commerciale, l’œnologue peut évoluer vers le poste de directeur technique. D’autres fonctions comme responsable commercial/ marketing et enseignant chercheur sont également envisageables. Mais ces derniers requièrent un bon sens relationnel ainsi que la maitrise parfaite du secteur.  Le vrai plus avec ce métier c’est qu’il a le droit de se lancer en auto-entrepreneur œnologue et travailler tout en autonomie. Dans ce cas, il est essentiel de proposer les prestations aux différents exploitants viticoles afin de se faire connaitre dans le monde professionnel.

Trouver une école et une formation

Afin de décrocher le diplôme national d’œnologue, des cours sont conçus spécialement. On compte six universités proposant la formation DNO :

  • La Faculté d’Œnologie de l’Université Victor Segalen Bordeaux 2
  • Le centre de formation et de recherche en Œnologie de l’Université de Montpellier 1
  • Le centre de formation en Œnologie de l’Agro-Montpellier
  • Centre de formation et de recherche en Œnologie de l’Université de Reims
  • Centre de Viticulture-Œnologie de Midi-Pyrénées
  • L’Université de Bourgogne – Institut Jules Guyot

Sachez que ces régions sont distinguées par sa grande production de vin. Par ailleurs, il est bon à noter qu’il y a une possibilité pour les élèves ingénieurs de l’ENSAT et de l’ENSIACET de poursuivre en parallèle la formation DNO à leur 2éme année.