La notion d’horticulture fait référence à la culture et à la manipulation des végétaux et des plantes de jardin, mais aussi parfois des légumes et des fruits. Un horticulteur peut donc être un généraliste de ces végétaux ou se spécialiser sur une espèce végétale donnée. Il s’agit d’un métier comme tout autre, qui a ses principes et ses exigences. Découvrez alors l’essentiel à savoir pour devenir horticulteur.

La mission de l’horticulteur

À tort confondu avec un jardinier, l’horticulteur se charge de la mise en terre, de l’entretien et de la récolte de diverses espèces végétales. La plupart de ces dernières sont d’ailleurs destinées à la vente. L’horticulture est un domaine très vaste qui regroupe plusieurs types de compétences tels que la pépinièsterie, l’aménagement paysager, la floriculture et l’arboriculture.
Devenir horticulteur revient à s’investir dans la nature et à travailler en harmonie avec elle. C’est ce spécialiste qui se charge de mettre des plantes ou des fleurs en pot ou en terre selon les espèces et les besoins. Il surveille leur croissance, les arrose et les repique au besoin. Il s’occupe de leur bonne santé en désherbant fréquemment et en les traitant contre diverses affections florales.
L’horticulteur s’occupe aussi de conseiller des professionnels et des particuliers lors de l’achat ou de la vente de produits horticoles. Il arrive même qu’il se charge en personne de l’expédition des fleurs et des plantes pour la création d’espace vert ou d’un jardin à thème.
Sur le plan technique, l’horticulteur peut se livrer à des expériences en vue de mettre au point ou de découvrir de nouvelles espèces de fleurs. C’est un véritable gardien des plantes qui se préoccupe de leur bien-être.

Les avantages

  • Un secteur en perpétuel développement
  • Une diversité de débouchés et d’opportunités à exploiter
  • Une symbiose parfaite avec la nature

Les inconvénients

  • Des conditions climatiques parfois rudes
  • Un important travail physique
  • Le travail en week-end et jours fériés très fréquent

Quelles études permettent de devenir horticulteur ?

Avant d’aborder le cadre des études, il est important de disposer de certaines qualités pour devenir horticulteur. En effet, un horticulteur doit avant tout aimer la nature et le travail en plein air ou dans les serres. Il doit avoir des capacités de négociation et de communication de même qu’une grande créativité et un sens de l’esthétique poussé. Il doit également être doté d’une grande dextérité manuelle.
L’horticulteur doit également avoir une bonne connaissance technique et scientifique des divers produits et outils horticoles.

Les études

Différents niveaux d’études permettent de devenir horticulteur. Toutefois, il est possible d’accéder au métier sans diplôme en passant par une bonne formation auprès d’un horticulteur expérimenté. Il existe également une formation continue dans un centre de formation agréé.
Pour en revenir aux études, juste deux ans à la fin du collège, il est possible d’avoir le CAPA encore connu sous le nom de CAP agricole. Un an après le CAPA, vous êtes en mesure d’avoir le BPA, Brevet Professionnel Agricole. Ce diplôme est également accessible en 2 ans directement à la fin du collège à la suite d’un apprentissage. Il est aussi accessible après une classe de seconde ou après l’obtention d’un BEP.
Il y a également le Bac professionnel production horticole à obtenir 3 ans à la fin du collège ou 2 ans après l’obtention du CAP production horticole. Tous ces diplômes sont à l’endroit des personnes qui n’ont pas encore le bac. La formation est à la fois technique et générale avec un module réservé à la gestion d’entreprise. À ce titre, les détenteurs de ce bac pro sont en mesure de s’occuper de la gestion d’une exploitation agricole.
Si vous êtes titulaire d’un bac, de préférence S, STAV ou pro, vous pouvez obtenir un BTSE production horticole ou technico-commercial spécialité jardin et végétaux d’ornement. Il y a aussi la licence Pro agronomie avec la spécialisation management des organisations agricoles et enfin le diplôme d’ingénieur. Ce dernier permet d’accéder au monde de la recherche.

Le salaire d’un horticulteur

Après l’obtention des qualifications nécessaires pour devenir horticulteur, plusieurs paramètres influencent le salaire. Pour un débutant et selon le niveau d’étude, le salaire fluctue généralement entre le SMIC et 2200 € brut tous les mois. Inutile d’ajouter que plus vous avez de diplôme et plus vous occuperez des postes importants et donc plus vous aurez un salaire conséquent.

  • Le salaire minimum : 686 € brut par mois
  • Le salaire moyen : 3805 € brut par mois
  • Le salaire maximum : 12 422 € brut par mois

Carrière et possibilité d’évolution de l’horticulteur

L’horticulteur travaille dans diverses sociétés à titre salarié ou il peut mettre en place sa propre structure. Dans le premier cas, Il peut exercer dans une entreprise de culture de plantes, dans un centre de recherche, dans une exploitation horticole ou agricole, dans une serre, une pépinière, une municipalité ou une entreprise d’agro-alimentaire. Il peut aussi être en charge de la livraison de fleurs aux fleuristes ou des aménagements paysagers lors d’évènements.
Lorsqu’il ouvre sa propre structure, l’horticulteur dispose de son espace de travail personnel qui peut être un jardin, une ferme, une plantation, une serre, etc. Il existe en outre de nombreuses spécialisations que les horticulteurs peuvent envisager. À cet effet, il y a entre autres la biotechnologie, le calibrage climatique des serres grâce à l’informatique, la culture de type hors-sol, les traitements spécifiquement phytosanitaires, etc.
On note également une recrudescence du besoin d’horticulteur pour les projets d’aménagement paysager, d’entretien et de gestion du jardinage pour des particuliers et des entreprises. D’un autre côté, l’horticulteur peut aussi exercer en tant que conseiller technique dans des institutions techniques ou au niveau des chambres d’agriculture. Il peut aussi associer une activité parallèle et s’inscrire comme micro-entrepreneur.

Trouver une école et une formation

En formation continue, le centre de formation professionnelle et de promotion agricole (CFPPA) aide à devenir horticulteur. Il existe en revanche très peu d’écoles spécifiques qui forment exclusivement pour ce métier. Mais des filières agroalimentaires, environnementales et dérivées peuvent offrir des formations initiales débouchant sur des diplômes adaptés pour devenir horticulteur.
Des cycles d’ingénieries sont également disponibles sur AgroCampus Ouest localisé à Angers. Ils sont accessibles dès l’obtention du bac ou du master 1 pour une formation à plein temps ou pour une formation par apprentissage à partir de la licence L3.