Vous êtes passionné par la nature, tout ce qui s’y trouve (la flore, la faune) et vous accordez une grande importance à la protection de l’environnement, alors le métier de garde forestier est fait pour vous. Cependant, pour devenir garde forestier, plusieurs conditions doivent être nécessairement remplies, à l’instar d’avoir une forme olympique et de suivre des formations particulières.

La mission du garde forestier

Le garde forestier est chargé de protéger la forêt en luttant contre le vol des bois, la cueillette des espèces menacées et la chasse illégale. Il prévient, sensibilise et réprime. Il peut enseigner, rappeler à l’ordre et établir des procès-verbaux. Il peut effectuer le bossellement des arbres et même passer à leur coupe, quelle que soit la nature du bois. Il est capable de faire des inventaires forestiers. Il peut travailler en tant que sylviculteur. Il peut aussi faire des opérations de patrouille.
Il entretient les sols, lutte contre la pollution et les incendies. Il contribue aussi à la rédaction des rapports d’intervention. Il peut exercer en tant qu’agent de la fonction publique. Cet expert de la forêt peut être amené à diriger une équipe d’agents forestiers et d’ouvriers sylviculteurs. Il doit en outre avoir le sens du contact, être indépendant, organisé et avoir de l’autorité.
Il surveille les espèces végétales en portant une attention particulière aux arbres qui sont en voie de disparition et en soignant ceux qui sont malades. Il veille au bien-être des animaux et préserve l’environnement.

Les avantages

  • Le travail dans la nature entourée du paysage et des animaux
  • Le cadre de travail agréable
  • Le contact avec le grand public, d’autres professionnels et des partenaires
  • L’autorité et l’indépendance

Les inconvénients

  • Difficultés de contrôler le climat (les pluies, la tornade, vent violent, etc.), les incendies de forêt et de surprendre les criminels, les braconniers
  • Contrainte d’heure (peut travailler à n’importe quelle heure et n’importe quel jour)
  • Condition de travail ardu (bruit, des postures inadéquates)
  • Longues heures de marche presque quotidiennes

Quelles études permettent de devenir garde forestier ?

Avant tout, il faut avoir certaines aptitudes pour devenir garde forestier. Il faut être en parfaite santé, endurant, habile, observateur et sociable. Il faut surtout avoir un amour fou pour la nature. Il est primordial d’avoir une bonne connaissance de l’écosystème, de la chasse et de la pêche.
Vous devez savoir classer les espèces (végétales ou animales) de la forêt et savoir manipuler les machines agricoles (tronçonneuse, tracteur, etc.). Il est primordial de pouvoir vite s’adapter et de maîtriser la lecture des cartes. Bien qu’il soit autonome, ce policier de la forêt doit posséder l’esprit d’équipe et être un bon leader.
Ensuite, il faut faire des études dans le domaine forestier ou agricole

Les études

  • BEPA en aménagement du territoire option travaux forestiers
  • CAPA travaux forestiers
  • Bac pro en Forêt ; Bac pro GMNF (Gestion des Milieux Naturels et de la Faune)
  • BTSA en GPN (Gestion et Protection de la Nature) ; BTSA en gestion forestière ; BTSA TC (technico-commercial) spécialité produit de la filière forêt bois
  • Licence Pro Espaces naturels option gestion durable des espaces forestiers et développement local

Il faut noter que le BTS est le diplôme le plus recherché sur le terrain de l’emploi, mais une licence peut permettre d’accéder aux grandes entreprises. En plus de ces diplômes, il faut rechercher des formations pour être plus doué en la matière. Ces formations se retrouvent plus souvent au niveau du Centre d’Information et d’Orientation (CIO), de l’ONF (Office National des forêts) et des établissements publics, tous localisés à Montpellier.
Avant de faire son entrée dans le monde professionnel, il faut passer le concours organisé par l’ONF. Ce concours comporte deux tests écrits, un test oral et physique.
Les formations qu’offrent l’ONF, le CIO, etc., sont généralement basées sur la pratique avec un contenu riche dans les domaines de l’agroforesterie, l’arboriculture, la botanique, la protection des sols, l’exploitation forestière, le maraîchage, la technologie des bois et la topographie. Elles abordent également le domaine de l’informatique, la statistique et la comptabilité. Un certificat est délivré à la fin par l’ENATEF.

Le salaire d’un garde forestier

Le salaire d’un garde forestier est d’au moins 1 500 € par mois (salaire minimum) en début de carrière et peut passer à 2 300 € en moyenne pendant sa carrière. Il peut augmenter jusqu’à 2 600 € (salaire maximum) compte tenu de ces performances et de son dynamisme sur le terrain. Ces montants diffèrent d’un organisme à un autre. Généralement dans le secteur privé, la rémunération du garde forestier dépend de la surface forestière où il travaille.

Carrière et possibilité d’évolution du garde forestier

Le policier de la forêt peut démarrer sa carrière en étant qu’un simple technicien. Au fil des années, il peut ensuite songer à devenir chef technicien forestier ou technicien principal. Pour accéder aux postes d’ingénierie, il va devoir passer le concours d’entrée à l’ENGREF (Ecole Nationale de Génie Rural des Eaux et forêts, AgroParisTech). Ce test lui donnera le titre de l’IPEF (Ingénieur des Ponts, des eaux et forêts). Il lui faut alors une expérience professionnelle de 4 ans avant de s’inscrire au dit concours.

Trouver une école et une formation

Les écoles et les centres de formation spécialisés pour devenir garde forestier en France sont assez nombreux. Ces écoles concernent en majorité ceux qui désirent avoir un diplôme de master ou d’ingénierie.

Diplôme d’État de paysagiste

  • Institut national des sciences appliquées Centre-Val de Loire (INSA CVL) situé à Blois
  • École nationale supérieure du paysage site de Marseille (ENSP) à Marseille
  • École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Bordeaux (ENSAP) à Talence

Architecte d’intérieur (académie Charpentier)

  • Académie Charpentier à Paris

Master Sciences de la mer et du littoral mention biologie

  • Université de Bretagne Occidentale (UBO)
  • Institut universitaire européen de la mer, Brest (IUEM) à Plouzané
  • AGROCAMPUS OUEST Rennes (AGROCAMPUS)

Ingénieur des Ponts, des eaux et forêts

  • Ecole Nationale de Génie Rural des Eaux et forêts, AgroParisTech
  • AgroParisTech — Centre de Clermont-Ferrand (AgroParisTech) à Aubière
  • Institut des sciences et industries du vivant et de l’environnement (AgroParisTech) à Paris

Pour les bacheliers, il y a :

  • BTS Maritime Pêche et gestion de l’environnement marin
  • BTSA Aménagements paysagers
  • Bachelor en environnement