Afin d’obtenir du vin, du champagne et d’autres produits dérivés des vignes et raisins, ce sont principalement les vignerons qui sont à l’œuvre. Il s’agit d’une profession vieille comme le monde, mais dont les réalités ne sont plus les mêmes qu’à l’époque. Si vous envisagez de devenir vigneron, alors ces quelques notions devront vous être utiles.

La mission du vigneron

D’entrée de jeu, il est important de ne pas confondre vigneron et viticulteur. Ce dernier ne s’occupe en effet que de la culture des vignes pour produire les raisins utilisés pour la fabrication des produits vinicoles. Le vigneron quant à lui s’occupe de l’entièreté du procédé depuis la culture à la commercialisation du vin en passant par la fabrication et le conditionnement. Il s’agit donc d’un véritable maitre en la matière.
Vous devez ainsi savoir que devenir vigneron ne se fait pas du jour au lendemain et qu’il y a des compétences à développer. Le vigneron doit entre autres maitriser tous les aspects de la vigne du bout des doigts (taille, effeuillage, rognage, liage, etc.). Il doit également connaitre les éléments qui conditionnent la qualité d’un vin. Il s’agit entre autres du climat, du cépage, du terroir, de la méthode de production, etc. le vigneron est en mesure de gérer et d’organiser son travail de sorte à obtenir le résultat escompté, peu importe les imprévus.
Il allie donc la pratique à la théorie et sert à la fois de cerveau et de muscle pour les opérations. En effet, après l’entretien et la récolte, il se charge de la production, de la mise en bouteille du produit fini. L’entretien concerne aussi bien les sols que les vignes selon les saisons. C’est également au vigneron d’organiser des séances de dégustation, de participer à des compétitions, des foires, des salons, etc.
Il est à l’aise aussi bien dans sa vigne qu’avec le public.

Les avantages

  • Le travail en groupe
  • Le travail à proximité de chez soi
  • L’harmonie avec la nature
  • L’interaction avec de nombreuses personnes

Les inconvénients

  • Un travail physique rude et chronophage
  • Les aléas climatiques
  • La forte concurrence sur les plans mondiaux et nationaux

Quelles études permettent de devenir vigneron ?

Pour devenir vigneron, vous devez être passionné du vin et de tout ce qui l’entoure. Aimer la nature et aimer travailler avec elle est aussi un atout important. Vous devez également avoir le sens du contact, car vous êtes appelé à côtoyer beaucoup de monde (client, caviste, ouvriers, etc.). Il est également indispensable d’avoir de la rigueur et de la discipline tout en restant attentif à votre environnement.
Les produits que vous serez appelé à manipuler sont destinés à la consommation, ce qui implique que vous devez respecter toutes les mesures d’hygiène et de sécurité en la matière. En outre, étant donné la forte concurrence, le vigneron doit impérativement maitriser et appliquer des stratégies marketing pour se faire démarquer du lot. Un vigneron doit aussi disposer d’un sens aiguisé de la gestion tant sur le plan financier, matériel, qu’humain.
Après les qualités nécessaires, abordons à présent les études permettant de devenir vigneron ainsi que les évolutions possibles dans ce milieu sans oublier le salaire possible.

Les études

Afin de devenir vigneron, il existe plusieurs études possibles. Le minimum est le CAP agricole Métiers de l’agriculture production végétale : vigne et vin ou le BPA travaux de la vigne spécialité travaux de la cave. Ce diplôme est obtenu 2 ou 3 ans après le collège. Vous avez ensuite la possibilité de continuer pour obtenir un Bac Pro CGEVV, pro TC ou encore un BP REA. Il est également possible de passer directement au Bac sans passer par le CAP.
Par ailleurs, si vous avez déjà le BAC, vous pouvez alors postuler pour le BTSA TC Technico-commercial) ou BTSA VO (viticulture-œnologie) que vous obtiendrez après deux ans. Il y a aussi la licence pro management des systèmes qualité pour la filière viti-vinicole, la licence sciences de la vigne et la licence pro commerce des vins et œnotourisme. Elles sont accessibles à tout titulaire d’un BAC+2 et se préparent en un an. Enfin, il y a le diplôme d’ingénieur et le master pro : vigne vin terroir, procédés fermentaires pour l’agroalimentaire de niveau BAC+5.
Inutile de vous préciser que plus vous montez de niveaux et plus vous aurez des postes de responsabilité et par ricochet, un plus important salaire.

Le salaire d’un vigneron

Le salaire du vigneron varie selon que vous êtes à votre propre compte ou que vous travaillez pour une personne. Il est également fonction de la superficie de l’exploitation viticole dont il dispose. En moyenne, il est question d’un montant de 1650 € pour un salarié et de 2000 € pour un vigneron à son compte. La fourchette va de 902 € à 2100 €, mais vous pouvez vous retrouver bien au-delà si vous vous lancez en tant que micro entrepreneur.
Par ailleurs, il est possible d’observer une différence dans les salaires, selon que vous soyez un homme ou une femme.

  • Salaire minimum : 902 € brut par mois
  • Salaire maximum : 3000 € brut par mois
  • Salaire moyen : 1650 € brut par mois

Carrière et possibilité d’évolution du vigneron

En début de parcours, un vigneron cherchera à louer un terrain ou à faire partie d’un important réseau de vigne. Il est possible de devenir le chef d’une exploitation. Mais le plus souvent, le métier de vigneron et l’exploitation se transmettent de génération en génération. Pour se développer, le vigneron peut recourir à un agrandissement de son domaine ainsi qu’à l’amélioration de son système de production.
Avec assez d’expérience, un vigneron est en mesure de se lancer dans des activités complémentaires à son domaine comme la sommellerie ou l’œnotourisme. Par ailleurs, le mode de consommation du vin a connu une évolution notable depuis peu. Il est donc question pour les vignerons de produire de meilleurs vins en adoptant notamment une production biologique à tous les niveaux.
Pour les personnes s’étant découvert une nouvelle passion, une reconversion est tout à fait possible dans un autre secteur de son choix.

Trouver une école et une formation

Il existe de nombreuses formations dans des écoles d’agronomie pour aspirer au métier de vigneron. Pour devenir vigneron, vous avez entre autres :

  • ENSA Montpellier, ENSAT Toulouse, ENITAB Bordeaux : Ce sont des écoles supérieures d’agronomies qui octroient des diplômes vous permettant de devenir vigneron.
  • Salon Virtuel Studyrama — Formations et Métiers du Vin : formation en apprentissage, formations courtes CAP, CFA, BTS agricoles et Tertiaires